Interprétation chuchotée

Alexandra Hambling interprète en chuchotage aux Jeux olympiques de la jeunesse de Singapour

Interprétation chuchotée 

Dans ce mode d’interprétation simultanée, l’interprète chuchote à l’oreille d’une ou de deux personnes. Rarement applicable, car la voix de l’interprète peut perturber les autres participants, et l’interprète risque d’être assis trop loin de l’orateur pour l’entendre clairement. Aucun matériel n’est nécessaire. Selon la durée de la réunion, deux interprètes ou plus peuvent avoir à se relayer.

L’interprétation chuchotée, généralement appelée « chuchotage », est souvent utilisée en association avec l’interprétation consécutive. L’interprète chuchote pour un ou deux délégués, mais lorsque l’un d’eux prend la parole, l’interprète prend des notes et traduit ensuite ses propos à voix haute à l’intention des autres participants. Il est important que l’interprète soit placé tout près des personnes qui l’écoutent et puisse bien voir tout ce qui est projeté pour les participants. L’interprétation chuchotée ne convient pas lorsque les participants sont nombreux ou que plus de deux d’entre eux ont besoin d’interprétation. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser un matériel portable (ou une cabine d’interprétation normalisée).

Calliope peut :

  • vous aider à faire le choix entre le chuchotage et d’autres modes d’interprétation

  • sélectionner les interprètes les plus appropriés pour votre réunion, en fonction de leur formation universitaire, expérience, formation continue et spécialisations

  • organiser la logistique de l’équipe d’interprétation.

 

Exemples de réalisations

 

Livia Cais interprète en chuchotage pour les chirurgiens en salle d’opération

Partenariat entre Children’s HeartLink et les hôpitaux pour enfants et de Messejana au Brésil

Un enfant sur 120 souffre de cardiopathie congénitale dans le monde, mais 90 % n’ont pas accès à des soins médicaux adaptés. Pour sauver la vie de ces enfants, Children’s HeartLink œuvre, en partenariat avec des organisations brésiliennes, à la formation d’équipes médicales et mène des actions d’éducation pour améliorer la prise en charge de ces patients.

Depuis 2009, Lívia Cais, représentante de Calliope au Brésil, recrute et gère deux fois par an des équipes de deux à six interprètes spécialisés dans le domaine médical qui permettent aux membres de l’équipe hospitalière de communiquer efficacement en salle d’opération, dans l’unité de soins intensifs pédiatriques, au laboratoire de cathétérisme et pendant les cours de formation. Différents types d’interprétation sont utilisés : chuchotage et consécutive en salle d’opération, simultanée avec matériel portable pour les tournées médicales.

 

 

Claudia Ricci interprète en chuchotage pour M. P. Panzeri, député européen

Missions pour le Parlement européen

De nombreux membres de Calliope-Interpreters sont accrédités auprès d’organisations internationales telles que l’ONU et l’Union européenne pour lesquelles ils assurent des missions d’interprétation de haut niveau. Ils ont souvent recours à l’interprétation chuchotée pour les missions itinérantes lorsque les contraintes logistiques ne permettent pas de travailler en simultanée ou d’utiliser du matériel portable. Dans ces conditions, les interprètes chuchotent pour une ou deux personnes, mais passent à la consécutive s’ils doivent s’adresser à un public plus nombreux.

Sur cette photo, Claudia Ricci, représentante de Calliope pour l’Italie, interprète pour M. Pierantonio Panzeri, député européen italien et chef de la délégation de la sous-commission « droits de l’homme » du Parlement européen au Bangladesh et au Myanmar. À droite de Claudia se trouve Mme Soraya Post, députée européenne suédoise et membre de la même délégation. Au cours de cette mission, la délégation s’est rendue dans trois camps de réfugiés Rohingya au Bangladesh, a rencontré les autorités et des représentants de la société civile, ainsi que les représentants de l’UE et des communautés locales dans ces deux pays. Très stimulante au plan professionnel, cette mission s’est avérée particulièrement enrichissante au plan humain.

 

Centenaire du premier Dáil en 2019

Centenaire du Premier Dáil

Le 21 janvier 2019, la République d’Irlande commémorait le centenaire du First Dáil, la première session d’une assemblée représentative du pays revendiquant le droit de l’Irlande à l’autodétermination. En 1919, le gaélique irlandais, l’anglais et le français étaient les langues employées au fil des différentes déclarations. Cent ans plus tard, les présidents des parlements nationaux de plus de trente pays étaient invités à assister aux cérémonies de commémoration à Dublin et l’interprétation était offerte dans de nombreuses langues. Des interprètes chuchotaient pour leurs représentants parlementaires respectifs la traduction des discours passionnés et émouvants. Alexandra Hambling chuchotait, quant à elle, pour la vice-présidente de l’Assemblée nationale française.

Demandez un devis

Partager cet article :