Votre interprète-conseil: un partenaire en qui vous pouvez avoir confiance

 | Calliope et ses clients

Calliope provided interpreting services for the Global Summit of Women

Un homme dans un monde de femmes

Comme l’a récemment découvert Christoph Renfer, le membre de Calliope pour la Suisse, lors du 29ème Sommet mondial des femmes, à Bâle, être un homme dans un monde de femmes n’empêche pas d’assurer une communication multilingue fluide. Il est ainsi apparu, une fois de plus, que l’interprétation est avant tout une affaire de confiance et qu’un client, son interprète-conseil et une équipe d’interprètes de conférence professionnels peuvent apporter une contribution décisive au succès d’une manifestation, s’ils travaillent en bonne intelligence.

Lorsque Larry Grady, Directeur exécutif du Sommet mondial des femmes, a contacté Calliope Suisse, début août 2018, pour chiffrer les services d’interprétation à fournir au 29ème Sommet des femmes se tenant du 4 au 6 juillet 2019 à Bâle, Christoph Renfer, le représentant de Calliope en Suisse, a été soulagé de constater qu’on lui donnait un préavis de onze mois. Ceci allait grandement lui faciliter la tâche pour constituer une équipe d’interprètes de conférence qualifiés en français, anglais et allemand, comme le lui demandait l’organisateur du Sommet.

Christoph avait toutefois une longue liste de questions auxquelles Larry réussit à répondre dans un premier échange d’emails et d’appels téléphoniques. Non, les organisateurs n’exigeaient pas que l’équipe d’interprètes soit exclusivement composée de femmes car la manifestation était aussi ouverte aux hommes, même si l’écrasante majorité des orateurs et participants allait naturellement être des femmes. Oui, d’autres langues y seraient parlées : le chinois, le coréen, le russe et le vietnamien. L’équipe Calliope serait donc amenée à collaborer avec les interprètes couvrant ces langues, fournis par les délégations venant de Chine, du Kazakhstan, de Corée du sud et du Vietnam. Oui, il y aurait trois séances parallèles en plus des séances plénières et oui, le Sommet se tiendrait au Congress Centre Basel (CCB), le plus grand centre de congrès de Suisse, doté d’un équipement de conférence dernier cri et de vastes cabines fixes pour tous les membres de l’équipe. Et oui, Larry promettait également de fournir textes et diapositives pour aider les interprètes à préparer la terminologie de la conférence.

Un monde qui n’est pas réservé aux hommes

Même si les responsables du Sommet ne l’avaient pas explicitement demandé, il paraissait logique d’avoir une majorité de femmes dans l’équipe. Au final, il n’y eut que 3 interprètes masculins sur une équipe de 12, car ils étaient domiciliés à Bâle et donc recrutés sans frais de transport ou d’hébergement. Sur les 9 interprètes femmes, 8 venaient d’autres villes.

Christoph and Alec - part of the interpreting team at the Global Summit of Women

La Tour de Babel, sans confusion

Grâce à une préparation technique minutieuse et une bonne coordination, les relations avec les interprètes offrant le chinois, le coréen, le russe et le vietnamien ont été fluides. Avant les séances où ces langues complémentaires étaient proposées, le chef d’équipe de Calliope vérifiait le paramétrage des consoles d’interprètes dans toutes les cabines avec les techniciens de la conférence, pour s’assurer que tous les relais fonctionnaient correctement. Ainsi, il a été possible aux interprètes de Calliope d’interpréter à partir de langues autres que l’anglais, l’allemand et le français.

Où il est facile de s‘éclater

Les deuxième et troisième jours ont été essentiellement consacrés à des ateliers, la séance plénière étant éclatée en trois sous-groupes parallèles. Trois équipes complètes devaient donc couvrir les langues officielles du Sommet. Comme l’anglais y était très clairement la langue la plus parlée en salle, il a suffi de deux cabines dans chaque atelier, chacune des cabines interprétant vers l’anglais les rares fois où l’allemand ou le français étaient parlés. Excellente nouvelle pour le directeur exécutif du Sommet pour lequel l’interprétation représentait un poste budgétaire de plus dans cette grande manifestation.

L’important, c’est de connaître les experts

Le représentant de Calliope en Suisse a eu des rapports faciles avec le personnel technique du Centre de congrès de Bâle (le CCB), car, étant lui-même de Bâle, Christoph recrute régulièrement des équipes d’interprètes pour des conférences ayant lieu dans le CCB et il y a établi une relation de confiance avec le personnel permanent chargé du matériel de conférence.

Et d’établir une relation de confiance

La coopération entre le directeur exécutif du Sommet, Larry Grady, et le représentant de Calliope en Suisse, Christoph Renfer, a démarré tout naturellement dès le début. Une communication sans faille et une aide réciproque ont permis d’établir une relation satisfaisante des deux côtés. Le directeur exécutif du Sommet a tenu sa promesse de fournir tous les documents préparatoires pour les interprètes, que Christoph a pu partager avec les membres de son équipe en passant par la plateforme dédiée, sécurisée et cryptée de Tresorit, de Calliope, Et Calliope Suisse a assuré les services d’interprétation au prix figurant au devis signé onze mois auparavant. Ce faisant, Calliope a permis à son client de budgétiser l’interprétation de manière fiable, et a aidé plus d’un millier de participants à surmonter les barrières linguistiques. Ce qui est, au fond, la raison d’être de notre réseau.

Larry Grady, directeur exécutif du Sommet mondial des femmes, confirme cette évaluation : « Ça a été un grand plaisir de travailler avec Christoph et Calliope-Interpreters. La communication avant l’événement a été précieuse et m’a permis de ne pas m’inquiéter pour l’interprétation car je savais qu’elle allait être assurée par des interprètes du plus haut niveau. J’ai apprécié que Christoph et son équipe soient si enthousiastes et intéressés par le contenu du Sommet mondial des femmes. Ça fait une énorme différence quand on sent que l’équipe d’interprètes est très impliquée dans le sujet. »

Le 29e Sommet mondial des femmes a connu un grand succès et Calliope Suisse est fier d’avoir participé à l’organisation de ce grand événement. Cela prouve une fois encore que l’interprétation est essentiellement une question de confiance. Dès le début, quand on établit les besoins de chacun; ensuite, pour se mettre d’accord sur la meilleure solution linguistique; et enfin, en collaborant tout au long de l’événement, en bonne intelligence. Voilà comment un client, son interprète-conseil et une équipe d’interprètes de conférence professionnels et qualifiés, peuvent faire la différence.

Partager cet article :

Calliope-Interpreters est un réseau mondial d’interprètes-conseils qui a la passion du travail en partenariat avec ses clients pour trouver des solutions personnalisées qui assurent la réussite des événements multilingues. Pour parler de vos besoins, contactez-nous!