Les limites de l’interprétation à distance

 | Bonnes pratiques

Vous organisez une réunion, mais il n’y a pas de salle assez grande pour toutes les cabines d’interprétation. La solution peut être de les installer dans la salle d’à côté. Est-ce de l’interprétation à distance ? Oui, même si la distance est faible. Il est indispensable alors de suivre certaines recommandations pour bien communiquer dans toutes les langues.

Cabines d'interprétation à distance utilisées lors d'une conférence

Bien que les plateformes pour l’interprétation simultanée à distance se développent rapidement, elles n’offrent toujours pas les conditions figurant dans les normes ISO pour l’interprétation sur site. Pour avoir la meilleure qualité de traduction possible, il est fortement recommandé de placer les interprètes dans la même salle que les délégués. Il n’y a pas assez de place ? Dans ce cas, vous pouvez déplacer les cabines dans une autre salle du même bâtiment. Interprétation à distance ? Oui, même si la distance est faible. Il est alors indispensable de suivre certaines recommandations pour assurer une bonne communication dans toutes les langues.

Normalement, les interprètes travaillent dans des cabines fixes ou mobiles situées dans la salle où se déroule la conférence. Ils doivent être en mesure d’entendre parfaitement les orateurs et d’observer les signaux non-verbaux qui marquent la communication, de voir clairement les écrans de projection, et de s’assurer, par l’observation directe des auditeurs, que le message a bien été reçu.

Il est difficile de reproduire ces conditions en situation d’interprétation à distance (ou téléinterprétation). Tout d’abord, il est crucial que la liaison audio et vidéo entre les interprètes et les participants soit assurée par le biais d’un câble physique, interne. En outre, les recommandations suivantes sont à observer pour préserver la qualité de l’interprétation :

Organisation générale :

  • Avant la réunion, solliciter l’avis de l’interprète-conseil sur la faisabilité du projet, ainsi que sa participation, le cas échéant, aux réunions préparatoires avec les commanditaires de la réunion, les coordonnateurs de la logistique, ainsi que les responsables des liaisons vidéo et audio.

  • Choisir un endroit tranquille pour y installer les cabines, de préférence une salle contigüe.

  • Informer les cameramen et les techniciens du son des besoins des interprètes.

  • Veiller à ce que, malgré l’éloignement, les interprètes reçoivent les mêmes informations que les délégués.

Dispositions techniques :

S’assurer de la présence de techniciens spécifiquement préposés à l’interprétation, tant au point d’émission qu’auprès des interprètes, pour veiller à la bonne utilisation des microphones, à la qualité du son transmis et à la parfaite synchronisation du son et de l’image.

  • S’assurer de la présence de techniciens spécifiquement préposés à l’interprétation, tant au point d’émission qu’auprès des interprètes, pour veiller à la bonne utilisation des microphones, à la qualité du son transmis et à la parfaite synchronisation du son et de l’image.

  • Veiller, pour la liaison audio, à ce que la norme ISO 20109:2016, qui prévoit une reproduction fidèle des fréquences entre 125 Hz et 15 000 Hz sur l’ensemble du système orateur-interprète-auditeurs, soit scrupuleusement respectée afin d’assurer une écoute confortable et sans perte de message.

  • Pour veiller à ce que les interprètes voient bien écran, orateurs et auditeurs, il convient de prévoir, pour chaque cabine, DEUX moniteurs de couleur, de bonne qualité et de taille suffisante, assurant une vue claire :

    • Sur un premier moniteur : du conférencier et, le cas échéant, du président de séance et de la tribune ; des différents intervenants, en cas de table ronde ou de questions ; des manifestations éventuelles dans l’auditoire ;

    • Sur un second moniteur : de tous les contenus. Dans le cas de projection à partir d’un ordinateur, il convient, pour une plus grande netteté, de prévoir une connexion directe entre l'ordinateur de la salle et les moniteurs des interprètes.

Ces moniteurs devront être placés à la hauteur des yeux, à l’extérieur des cabines mais directement devant.

Documentation:

  • Faire parvenir aux interprètes, au fur et à mesure qu’ils sont disponibles, tous les textes produits en séance, tels que propositions, résolutions, questions soumises par écrit, etc.

Il est de loin préférable que les interprètes se trouvent dans la même salle de réunion que les délégués. Toutefois, si faute de place, les cabines doivent être placées ailleurs, l’interprétation à distance peut être une solution, notamment lorsque les interprètes restent dans le même bâtiment que les congressistes, et que la liaison audio et vidéo est assurée entre eux par le biais d’un câble physique. Si vous suivez ces recommandations, votre conférence sera un succès, même avec une interprétation (légèrement) à distance.

Calliope-Interpreters est un réseau mondial d’interprètes-conseils qui vous offrent conseils et expérience pour faire de votre prochaine réunion un grand succès. N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos besoins en interprétation.
 

Partager cet article :