Calliope compense ses émissions de CO2

 | Bonnes pratiques

En janvier 2019, à l’unanimité, les membres de Calliope ont décidé de se lancer dans la compensation de leurs émissions de CO2 en plantant 600 arbres en Californie. Le réseau approfondit ainsi son engagement en faveur de l’environnement, inscrit dans sa nouvelle Charte de l’environnement.

Sunlight filters through the tress in a plantation forest

Calliope a organisé des équipes d’interprètes pour de nombreuses manifestations sur l’environnement, et notamment pour les Congrès mondiaux de la nature de l’UICN, pour lesquels Calliope a fourni les équipes d’interprètes à Barcelone (2008), à Jeju (2012) et à Hawaï (2016). Ces congrès avaient déjà été l’occasion de réfléchir aux mesures que nous pouvions prendre pour minimiser notre production de CO2 et contribuer à un « congrès vert » (notamment, privilégier les communications électroniques, les transports en commun et les produits locaux).

Nous avons toutefois décidé d’aller plus loin et d’inviter nos partenaires et collaborateurs à adopter eux aussi des comportements respectueux de l’environnement, dans leurs déplacements et leur consommation. Nous réfléchissons nous-mêmes à la qualité citoyenne des solutions que nous proposons. Et nous avons choisi d’adopter une charte environnementale, et de mesurer et compenser notre impact sur la planète.

Eviter ou compenser ?

Notre rôle d’interprètes-conseils consiste à fournir des interprètes à nos clients là où ils organisent leurs conférences. Nous cherchons toujours à recruter localement pour réduire les coûts et protéger l’environnement. Mais le choix des langues et du lieu de la manifestation peut avoir une incidence sur les distances à parcourir et donc sur les émissions de CO2. Nous faisons le maximum pour limiter ces émissions, conseillant à nos équipes de choisir des modes de transport propres, limiter leur consommation d’eau et d’énergie, et n’imprimer que l’essentiel. Mais nous ne pouvons éviter toutes les émissions. L’an dernier, nous avons décidé d’enregistrer nos émissions de CO2 pour pouvoir les compenser.

Résultat : en 2018, nos équipes d’interprètes ont produit un peu plus de 200 tonnes de CO2 dans leurs déplacements en avion, en train ou en voiture. Nous nous devions d’agir.

Notre contribution : 600 arbres

Certificate of offset for carbon emissions

En janvier 2019, tous les membres de Calliope, à l’unanimité, ont choisi de faire une donation à une association de protection de la nature spécialisée dans le reboisement.

Pourquoi le reboisement ? Parce que les arbres jouent un rôle essentiel sur notre planète. Ils emmagasinent le carbone, contribuent au cycle de l’eau, empêchent l’érosion des sols et la désertification, et offrent un habitat à la faune sauvage, aidant ainsi à la préservation de la biodiversité. L’arbre est le symbole de la vie sur terre.

L’organisation que nous avons retenue, One Tree Planted, est une ONG relativement jeune, basée aux Etats-Unis, sélectionnant des projets de reboisement partout dans le monde (en Europe également très bientôt), et qui a déjà fait ses preuves.

Nous avons choisi, par son intermédiaire, de planter 600 arbres en Californie, région fortement touchée par la sécheresse et dévastée par les terribles incendies de l’été 2018.

Notre engagement en faveur de l’environnement

C’est notre première année de contribution financière en faveur de l’environnement. Mais notre engagement ne s’arrête pas là. Nous continuons à intégrer la dimension environnementale dans toutes nos solutions d’interprétation, et à sensibiliser tous nos partenaires au défi de l’environnement, qu’ils soient interprètes, clients ou fournisseurs.

Nous sommes convaincus que la préservation de l’environnement est de notre devoir de citoyens du monde.Les services d’interprétation peuvent être rationnalisés. Contactez Calliope-Interpreters votre réseau mondial d’interprètes-conseils, pour parler de vos besoins. Nous vous aiderons à réduire l’empreinte carbone de votre conférence.

 

Partager cet article :