Conseils aux orateurs s’adressant à des publics multilingues

 | Bonnes pratiques

Voici quelques précieux conseils et ressources de nos experts pour aider vos intervenants à se préparer à parler à un public multilingue.

Le sixième de nos sept conseils pour obtenir la meilleure solution en interprétation de conférence concerne la préparation de vos orateurs et intervenants pour qu’ils sachent parler devant des publics de langues différentes. Les orateurs doivent savoir que leurs messages seront traduits dans d’autres langues en interprétation simultanée. Ils doivent se rappeler que les interprètes sont là pour aider le public à comprendre ce que dit chaque intervenant. Voici quelques conseils aux orateurs pour que les interprètes puissent faire au mieux.

Ne pas lire un discours

Nous avons tous assisté à des conférences où les orateurs se contentent de lire leurs notes, voire un discours entier, mot pour mot. C’est moins spontané et interactif pour leur public, mais c’est aussi plus difficile pour les interprètes de conférence qui doivent reproduire les messages dans d’autres langues. Ne laissez pas vos intervenants lire des textes, invitez-les à parler librement.

Un orateur qui s’exprime librement est plus intéressant pour les participants qui l’écoutent, et surtout pour les interprètes qui le traduisent. Car les mots ne sont qu’un des éléments de la communication. Les expressions du visage, les gestes, le langage corporel sont également déterminants pour que les interprètes comprennent ce que dit l’orateur. Ces messages ne sont pas transmis aussi bien lorsque l’intervenant est accroché à un discours qu’il lit intégralement sans bouger.

Partager les textes/discours avec les interprètes

Au point 2 de cette série de conseils, nous avions souligné combien il est important pour les interprètes de voir. L’interprétation devient extrêmement difficile si les traducteurs ne peuvent pas voir clairement l’écran avec des présentations qu’ils n’ont souvent jamais vues auparavant. Ceci est particulièrement vrai des chiffres, des termes techniques, des noms, etc.

Demandez aux orateurs de vous fournir des notes, des documents techniques, des présentations PowerPoint aussi longtemps que possible à l’avance. Donnez-les à votre équipe d’interprètes pour qu’ils puissent se préparer à la conférence en amont.

Conseils aux orateursLes bons orateurs parlent lentement, avec des pauses fréquentes, articulent clairement et évitent le jargon.

Les orateurs peuvent être tendus, surtout devant un vaste public. Sous l’effet du trac, on a tendance à parler plus vite. Il faut donc rappeler aux intervenants de parler lentement, avec des pauses fréquentes et en articulant clairement. Les interprètes auront plus de temps pour transmettre les points importants du discours pour que tous les participants comprennent mieux.

En plus de leur rythme et diction, les orateurs doivent se rappeler que le jargon et les acronymes peuvent être totalement incompréhensibles à ceux qui ne parlent pas leur langue. Ils doivent donc être définis, ou même, si possible, évités.

Ce court film vidéo contient de nombreux conseils aux orateurs devant des publics multilingues. Prenez un instant pour le regarder et partagez-le dès aujourd’hui avec les orateurs de votre conférence.

Téléchargez et partagez les Conseils aux orateurs, une liste très pratique pour les intervenants, disponible sur la page de nos outils pour les organisateurs d’événements.

Merci d’avoir lu le point 6 de notre série de conseils en 7 points.

Si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous à notre newsletter.

Partager cet article :